Stratégie

Corée du Sud : Samsung demande à ses cadres de travailler 6 jours par semaine

Par Agnès Redon | Le | International

En raison de la dégradation de ses résultats financiers et pour surmonter la crise, le fabricant de produits électroniques sud-coréen a demandé en avril 2024 aux cadres managers de ses filiales de venir travailler le samedi ou le dimanche.

Corée du Sud : les cadres de Samsung invités à travailler 6 jours par semaine - © D.R.
Corée du Sud : les cadres de Samsung invités à travailler 6 jours par semaine - © D.R.

Dans ce conglomérat aux 70 filiales employant plus de 300.000 personnes dans le monde, ce sont les cadres dirigeants liés aux divisions commerciales et celles en lien avec la fabrication des produits électroniques qui sont soumis à la semaine de 6 jours. Rien n’est demandé aux salariés qui ne sont pas cadres.

Ainsi, les cadres issus des filiales suivantes de Samsung doivent venir travailler le samedi ou le dimanche en plus de leurs 5 journées de travail hebdomadaire :

  • Samsung Electronics ;
  • Samsung SDI ;
  • Samsung Display ;
  • Samsung Heavy Industries ;
  • Samsung E&A ;
  • Samsung C&T.

Selon le quotidien sud-coréen The Korean Economic Daily dans un article du 18 avril 2024, les dirigeants des filiales de construction de bâtiments et de construction navale travaillent déjà « volontairement » 6 jours par semaine depuis le début de l’année 2024. 

Une nouvelle organisation pour améliorer les résultats financiers

Dans sa demande, Samsung a indiqué que cette nouvelle organisation du travail serait demandée sous la forme du « volontariat », d’après The Korean Economic Daily.

Samsung a justifié cette décision par les motifs suivants :

  • La dépréciation du won face au dollar ;
  • La hausse des prix du pétrole et des coûts d’emprunt élevés ;
  • Des inquiétudes sur le prolongement du conflit en Ukraine et des tensions au Moyen-Orient ;
  • Des mesures protectionnistes après l'élection présidentielle américaine de novembre 2024 ;
  • Des résultats financiers plus bas que prévu en 2023.

« Considérant que les performances de nos principales unités n’ont pas répondu aux attentes en 2023, nous introduisons la semaine de travail de 6 jours pour les cadres afin de déployer tous les efforts pour surmonter la crise », a déclaré le groupe aux médias coréens.

Des craintes sur l’équilibre de vie des salariés

Les critiques ont souligné dans les médias coréens que la semaine de travail de 6 jours pour les cadres est « dépassée et inefficace », et qu’elle contraste avec d’autres grandes entreprises technologiques nationales qui adoptent une semaine de travail de 4 jours pour l’amélioration de l'équilibre de vie des salariés. Certains craignent également que cette décision ne finisse par nuire au moral général des salariés et, à terme, à leur productivité.

« Le monde entier suit déjà la tendance consistant à passer d’une semaine de travail de 5 jours à 4 jours, mais Samsung va complètement à l’encontre de ce paradigme mondial. Je ne sais pas si c’est la décision prise par le président Lee Jae-yong ou par les dirigeants, mais je pense que c’est une mauvaise décision », a déclaré Oh Il-sun, directeur du le cabinet d'études de marché Korea CXO Institute, au quotidien Korea Herald dans un article publié le 21 avril 2024.